Glee - Saison 3

Publié le par LC

 glee-saison-3-serie-creee-par-ryan-murphy-brad-falchuk-ian-

 

Glee - Saison 3 (22 épisodes)

Etoile 3

7.5 millions de telespectateurs en moyenne, sur FOX

   

-------------------------------------------------------------------------------

 

La saison 3 de Glee n'est pas une perle. On a commencé à se lasser de ses adolescents qui chantonnent n'importe quand, tout en faisant la morale à la moindre occasion. On commence à en avoir marre de la mauvaise gestion de la galerie de personnages ou des épisodes - comme le dit si bien Sue dans un épisode de The Middle - qui n'ont pas toujours grand sens. Pourtant, si nous n'avons pas arrêté de regarder la série cette année (bien que la tentation soit là plusieurs fois au court des 22 épisodes), c'est bien parce qu'on y trouve toujours un peu notre compte.

 

Cela peut être dans les chansons, par exemple. La plupart du temps, c'est ça qui aide à passer outre les storylines un peu hasardeuses et brouillonnes de la série. Parmi les musiques à retenir cette année, me viens en tête le medley d'Adele "Rumour Has It / Someone Like You", qui intervenait au moment de la seule intrigue de l'année qui m'a marqué et dont je me souviens, présente en début de saison (Santana faisant face à son homosexualité). Dernièrement, l'épisode consacré à Whitney Houston m'avait aussi un peu surpris, notamment avec la reprise version dance de "It's not Right, it's Okay". La balade de Rachel dans le dernier épisode "Roots before Branches", reprise de Room For Two, était aussi très jolie. Les musiques dans Glee jouent un rôle important, cela fait toujours plaisir de redécouvrir de vieilles chansons, d'en découvrir d'autres ou de voir comment la série reprend le standard actuel (cette année, on n'a pas pu échapper à "We Found Love", "Somebody That I Used to Know", "We Are Young" ou encore "Girls (Run The World)" par exemple).

 

N'empêche que, d'après moi, la saison 3 de Glee est la moins bonne de la série. De par ses intrigues, qui manquaient d'évènements marquants. Ou de par la façon dont ont été traité les seules grandes lignes de la saison : l'accident de Quinn (handicapée, puis "déshandicapée" en 1 épisode), le suicide d'un camarade du lycée, Beist se faisant taper par son mari par exemple. Par lassitude aussi.

 

Parmi les quelques guest stars de la saison, on peut nommer la venue de Matt Bomer, Ricky Martinez ou encore Lindsay Lohan, Perez Hilton et Whoopi Goldberg dans le final de la saison. Si les deux premiers ont eu droit à une grande présence dans au moins un épisode, les trois derniers se contentent de simples apparitions.

 

Quoiqu'il en soit, ce sont les personnages qui nous font restés aussi, grâce à leur dialogue ou leur manie.

 

Bref, la curiosité est quand même là pour la saison 4. Je ne comprend pas vraiment comment les scénaristes vont s'organiser pour suivre à la fois Rachel à New York (toute seule !?) et le reste du groupe au lycée McKinley. Je serais donc là à la rentrée, à la fois parce que les derniers épisodes de la saison 3 ont bien montrés qu'il y avait un réel attachement aux personnages, mais aussi car cette saison 4 s'annonce différente des autres, du moins c'est le pire qu'on lui souhaite.

 

574975_10150927210132044_1647250259_n.jpg

Publié dans Glee

Commenter cet article